COVID-19 – Notre guide pratique pour les entreprises en crise / Mise à jour au 31.12.2020

COVID-19 – Notre guide pratique pour les entreprises en crise / Mise à jour au 31.12.2020

 

 

 

Indemnisations étatiques :

Les instructions figurent sur la page dédiée de votre canton. Le présent article ne prétend pas se substituer aux informations complètes qui s’y trouvent, mais simplement apporté un bref résumé et nos conseils.

Pour vos salariés :

Remplissez les formulaires de demande chômage partiel (RHT) selon les instructions. A noter que les RHT ne sont plus applicables pour les dirigeants d’entreprises (SA/Sàrl).

Les demandes se font maintenant sur travail.swiss

Indépendants et dirigeants d’entreprises :

C’est à votre caisse AVS que vous allez devoir vous adresser. Des mesures sont en place pour soutenir les personnes touchées au moyen des APG avec effet rétroactif du 17 septembre 2020 au 30 juin 2021. Les bénéficiaires sont les indépendants et dirigeants dont l’entreprise :

– doit fermer suite aux décisions cantonales ou fédérales (par exemple restaurants)

– subit de pertes en raison des manifestations annulées (évènementiel)

– a un chiffre d’affaires mensuel inférieur d’au moins 55% à la moyenne des 5 dernières années (ou dès l’ouverture si plus court) à noter que le calcul de l’indemnité est en proportion de la perte. Ce seuil passe à 40% dès le 19 décembre.

Autres indemnités :

Certaines mesures cantonales  sont en place et divergent d’un canton à l’autre. Nous vous conseillons vivement de vous informer.

Besoin de liquidités :

Cautionnement :

Prêt cautionné par la confédération a pris fin le 31.08.2020.

Si nécessaire, nous vous invitons à prendre contact avec votre banque ou votre fiduciaire pour trouver des solutions. En effet, suivant la santé de votre entreprise avant la crise, il est peut-être possible de trouver une solution à ce niveau là-

Créanciers :

– Payez vos salariés et les charges sociales en premier lieu ;

– Favorisez le dialogue avec vos créanciers, y compris votre bailleur. Repoussez les échéances si nécessaire ;

– Gardez en tête que certains créanciers seront tenus de vous accorder des délais à certaines conditions, d’autre non ;

– Adaptez vos acomptes fiscaux ou de charges sociales au cas par cas.

Nos conseils de gestions de crise :

Communiquez :

– Favorisez la discussion et évitez les litiges qui vont vous faire perdre du temps et de l’énergie ;

– Essayez de prendre du recul en prenant en considération qu’il y a une tension générale en période de crise ;

– Il n’y a pas de les créanciers. N’oubliez pas vos employés et vos clients ;

– Opter pour un système comptable en temps réel qui vous permet un meilleur pilotage, plutôt que de tout faire après coup.

Analysez :

– Mettez votre administration à jour. Ne baisser pas les bras et rester attentifs au courriers.

– Faites un point de situation et une développez votre stratégie pour mieux rebondir, par exemple à l’aide d’un modèle de business plan ; soyez créatifs.

– Restez en forme, prenez du temps pour vous afin de garder de l’énergie à long terme et vous maintenir en bonne santé, faites en sorte que vos employés fassent de même.

– Considérez toutes les alternatives pour prendre des mesures (y compris une cessation d’activité temporaire ou définitive). Ne risquez pas un surendettement personnel.

– Il est tout à fait possible d’être indépendant ou d’avoir une société, et d’exercer une activité salariée en parallèle (nous nous permettons de le rappeler car la question nous a été posée à plusieurs reprises).

Nous restons bien entendu à l’entière disposition de nos clients pour les soutenir pendant cette période compliquée.